Raja: roi            Kalai: art martiaux

 

Rajakalai: arts martiaux des rois   origine venant du Srilanka

 

KUNG : énergie    FU : homme   = KUNG-FU : accomplissement par un effort humain

WUSHU : art martial avec un sens chevaleresque

KUNG-FU WUSHU : accomplissement de l’homme par les arts martiaux

 

Le kung-fu est un art martial très riche en styles et en techniques. Cette variété permet à tout le monde de trouver sa voie dans le kung-fu.

La pratique peut être orientée dans un but de bien-être, de santé, et de développement sportif (compétition).

On pratique :

    * des tao (enchaînement de mouvements sans partenaire à mains nues) du style traditionnel et moderne, nord et sud, comme : le singe, le tigre...

     * le Nan quan (technique de bras, de pas fermes et de mouvements vigoureux),

     * le Chan quan (techniques de jambes, de sauts et virevoltes spectaculaires)

     * des tao avec des armes blanches, comme le bâton, le sabre, la lance,...

     * des selfs - défenses

     * des combats.

 

_DSC1893.JPG

STYLE DU TIGRE

Mouvement explosif avec des pas fermes et gestes vigoureux.

STYLE DE L'AIGLE

Forme comportant des sauts, et des gestes rapides, et vifs.

DSC01408.JPG

STYLE EXTERNE

 

                  WAI JIA

Tout en rapidité, en souplesse, en précision et en puissance, le kung-fu traditionnel qui recouvrent des centaines de styles est originaire du temple Shaolin, où les moines boudhistes le pratiquaient à mains nues ou avec armes pour se défendre des brigands et se maintenir en bonne santé.

L e Shaolin Chuan était à l'origine une méthode de formation spirituelle et pratique.

Au XVIIIè siècle les techniques de l'école Shaolin se répartissent en postures, déplacements, bloquages, coups de poings, technique de mains et jambes. Ainsi que diverses techniques de saisies.

Toutes ces techniques sont inspirées des animaux, boxe du tigre, la mante, etc... 

Avec les incendies qui ravagent les temples au XVIIIè, les styles se répandirent un peu partout en Chine. Puis deux siècles plus tard dans le monde.

Dans la Chine maoïste des années 1950, le gouvernement décide de réunir des experts de wushu afin de répertorier tous les styles traditionnels existants pour créer des formes de synthèse propres à la pratique sportive et à la compétition. Reconnu de Haut Niveau en 2010 par le Ministère des Sports en France.